Camille Marceau

Artiste plasticienne, vidéaste et comédienne

Crédit Photographique :
Michel Besnard

Née à Paris au sein d’une famille d’artiste, Camille Marceau aborde le théâtre et la scène dès l’âge de 13 ans. Tout en suivant sa scolarité, elle participe aux créations et aux tournées en France et à l’étranger du Théâtre de la Sphère sous la direction d’Anne Sicco.
Après des études en Arts du spectacle à l’université Paris VIII, elle s’oriente vers les arts plastiques, suit l’école de la rue de Seine, puis intègre l’atelier de dessin et sculpture de l’artiste lettonienne Valentina Zeîle. Elle achète, lors d’une tournée à Berlin en 1988, son premier appareil photo, et développe à partir de cet instant et ce jusqu’à aujourd’hui, un travail obsessionnel autour des paysages traversés et de l’exil, du temps qui passe et des racines, sous forme photographique mais aussi plastique et filmique.

En 2011, suite à une résidence de création soutenue par la DRAC Midi-Pyrénées à l’école primaire Jacques Brel de Montauban, elle tourne son premier film « Détails des chemins » et réalise en 2015  » AU BOUT DU QUAI, sur les traces de Charles Mangel », documentaire poétique et film qui retrace le parcours mené avec les élèves de 3e du collège Olympe de Gouges à la rencontre de la Pologne et des plaies laissées par la Shoah jusqu’au camp d’Auschwitz, sur les traces de son grand-père déporté.

Elle revient à la scène en 2013, avec la création de « l’espace a toussé sur moi et voilà que je ne suis plus » avec Marie Sigal et Alexis Kowalczewski. En 2014 , elle joue dans « les diamants noirs » de Ghelderode créé au festival de Figeac, et monte la compagnie des Noirs Lapins avec  » LUMIERES, lecture électriques ».
Parallèlement, elle assure, depuis plus de 10 ans, une mission éducative sous la forme d’interventions en arts visuels et lecture d’image dans les écoles élémentaires du Tarn-et-Garonne et IME mais aussi auprès de l’ACREAMP, dans le cadre du dispositif national Jeunes et lycéens au cinéma.

Bibliographie

(non exhaustive)

Films
2015, AU BOUT DU QUAI, sur les traces de Charles Mangel, atelier de Pratique Artistique Audiovisuelle au Collège Olympe de Gouges mené sur 2 années
2011, Détails des chemins, résidence de création vidéo et photographique à l’école primaire Jacques Brel
Expositions
2015, Je cherche la clé-dit Alice- Elle n’était pas au Pays des Merveilles, médiathèque de Gaillac
2014, Je cherche la clé-dit Alice- Elle n’était pas au Pays des Merveilles, soirées crépuscule, Montauban
2013, Exposition photographique
2007, Intérieur nuit-Extérieur jour, Toulouse
2006, Installations In Situ
Spectacles et créations
2016, avec Olivier Espanel, LUMIERE, lectures électriques
2014, avec Marie Sigal et Alexis Kowalczewski. Textes : Adonis, Pizarnik, Michaux, Artaud… L’espace a toussé sur moi et voilà que je ne suis plus
Pièce de théâtre
2013, comédienne in Les diamants noirs de Ghelderode, direction : Anne Sicco

Actualités

Elle travaille actuellement sur un nouveau projet de film autour du thème de l’égalité Hommes-Femmes « EN GENRES et EN OMBRES » en lien avec l’association Mû temps et le soutien de la DRAC occitane.
Plus qu’une volonté didactique, ce film a pour objectif de recueillir la parole, comme un état des lieux, un instantané de ce qui se dit sur les filles et les garçons, la différence des rôles imposés par la société, et leurs conséquences.
Ces paroles sont mises en regard avec les visages et les corps, comme ceux des danseurs par exemple, qui expriment un état au monde bien au-delà de leur assignation sexuée.

A participé à :