Brigitte Giraud, invitée d’honneur 2016

brigitte-giraudBrigitte Giraud est née à Sidi-bel-Abbès en Algérie et vit actuellement à Lyon.
Après avoir étudié l’allemand et l’anglais, elle se dirige vers les métiers de libraire, journaliste, critique littéraire puis devient programmatrice pour la Fête du Livre de Bron, importante manifestation littéraire de la région lyonnaise dont elle est aujourd’hui encore conseillère littéraire.
En 1997, elle publie son premier roman, La Chambre des parents. Plusieurs livres suivront, romans, récits ou recueils de
nouvelles. Elle obtient le prix Goncourt de la nouvelle pour L’amour est très surestimé (Stock 2007), le prix Jean Giono pour Une année étrangère (Stock 2009) et la mention du prix Wepler pour À présent (Stock 2001).
En 2013, elle publie Avoir un corps et en 2015, Nous serons des héros. Ses livres sont traduits dans une quinzaine de langues, et son roman Pas d’inquiétude (Stock 2011) a été adapté par France Télévisions.
Brigitte Giraud a participé à la création de lectures musicales ou dansées avec plusieurs artistes : Bernadette Gaillard, Fabio Viscogliosi, Albin de la Simone, Bastien Lallemant, Sébastien Souchois…
Depuis 2009, elle dirige la collection de littérature “La Forêt”, aux éditions Stock, qui publie des auteurs contemporains comme Dominique A, Mona Thomas, Fabio Viscogliosi, ou Sébastien Berlendis.

Romans
Nous serons des héros, éd. Stock, 2015
Avoir un corps, éd. Stock, 2013
Pas d’inquiétude, éd. Stock, 2011
Une année étrangère, éd. Stock, 2009
J’apprends, éd. Stock, 2005
Bowling, in Tout sera comme avant, collectif, éd. Verticales, 2004
Marée noire, éd. Stock, 2004
Nico, éd. Stock, 1999
La Chambre des parents, éd. Fayard, 1997
Récit
À présent, éd. Stock, 2001 (mention spéciale du prix Wepler)
Nouvelles
Avec les garçons, suivi de Le Garçon, éd. J’ai lu, 2010
L’amour est très surestimé, éd. Stock, 2007 (Prix Goncourt de la Nouvelle)
Nouvelle dans Dix ans sous la Bleue, collectif, éd. Stock, 2004

“L’un & l’autre” :  le thème de l’édition présenté par Brigitte Giraud

Tout commence avec l’autre. Le langage, les gestes, les émotions. La façon de marcher. De penser.
Pas d’écriture sans les autres, les écrivains qui ont écrit avant moi, et initié cette conversation par-delà les époques.
A laquelle j’ai envie de me mêler.
Pas de livre sans le lecteur, invisible, proche ou lointain, à qui je m’adresse sans m’en rendre compte.
Pas de conjugaison sans l’autre, pas de pronoms personnels, pas de point de vue.
L’autre m’arrange, c’est la faute de l’autre, il est là pour ça.
L’autre me bouscule. La rencontre, et c’est le début des questions. Pas la même classe sociale, pas la même langue, pas le même sexe, pas le même âge. L’autre n’est pas fait du même bois. Autant dire l’étranger.
Je voudrais bien être une autre, et en même temps surtout pas.
Lien, attachement, désir, amour, et puis transformation du lien, rupture, perte, deuil, chagrin. Comme le cycle de l’eau.
J’écris pour cela, explorer la façon dont le lien se fait, se défait, transforme, oblige à toutes les métamorphoses. Etre capable d’inventer une langue qui rende compte de toutes ces collisions, constructions, architectures, lignes de fuite, pas de deux et manifestations.
L’autre est la source de toutes les énergies, toutes les fatigues. Je ne m’en lasse pas. Même si je rêve de solitude. L’autre serait l’origine de toutes les contradictions ?
Louis Calaferte écrivait : « Si l’autre n’existe pas, vous n’existez pas non plus. »
Brigitte Giraud

Le mot de l’invitée d’honneur

Lettres d'Automne 2016 : Le mot de Brigitte Giraud

Le programme

À télécharger !

A LIRE…

nousseronsdesheros2Un petit garçon et sa mère pris dans les affres de l’immigration (Stock, 2015 ; J’ai Lu, 2016)

avoiruncorpsL’histoire d’une enfant qui devient fille puis femme, d’une évolution racontée du point de vue du « corps » (Stock, 2013)

aveclesgarcons60 fragments et 2 nouvelles pour dire, le désir et l’attente, l’arrachement et la perte… Une description intime du sentiment amoureux (J’ai lu, 2010)

uneanneetrangerepocheLaura, une jeune fille au pair en quête de réponses au sein d’une famille pleine de « non-dits » (Stock, 2009 ; J’ai lu, 2011)

lamouresttressurestimeDans ces nouvelles, onze voix, onze personnages se font écho pour raconter la fin de l’amour (Stock, 2007)