Aurelio Asiain

Poète

Crédit Photographique :
Carla Verea Hernández

Aurelio Asiain, poète reconnu très jeune au Mexique et en Espagne, a été éditeur et traducteur, fondateur et directeur de la revue littéraire Parentesis.

Il y a une dizaine d’année qu’il a décidé de vivre au Japon. Arrivé en tant que diplomate, il est désormais un photographe reconnu, il enseigne à l’université de Kyoto et fait des traductions de poésies japonaises.

Il a en commun avec Alberto Ruy Sánchez d’avoir été, à différents moments, l’un des collaborateurs les plus proches d’Ocatvio Paz à la rédaction de la revue Vuelta.

Aurelio Asiain a initié Alberto Ruy Sánchez à sa passion pour le Japon et a introduit Artes de México et l’oeuvre d’Alberto dans ce pays.

Bibliographie

Poésies
República de viento, 1990 (Premio Loewe a la Creación Joven)
Edición de Autor, 2004
¿Has visto el viento?, 2008
Estrofa, 2010

Essais
Julio Ruelas, 1987
Los pueblos de antes, 1991
Legítima defensa de la exención autoral que hacen numerosos autores mexicanos con buenas razones y ejemplos desde los tiempos prehispánicos, 1993
Caracteres de imprenta, 1996
Vida y muerte en la obra de Juan Soriano, 1997

Anthologie
Gendai Mekishiko Shi-shu, Antología de la Poesía Mexicana contemporánea, 2004 

Traductions
Veintitantos poemas japoneses, 2005
Luna en la hierba. Medio centenar de poemas japoneses ,2007
Ikkyu Sojun. Un puñado de poemas , 2010

Informations complémentaires

Site – Twitter

Invité Lettres d’automne 2010