Parmi les multiples actions conçues et organisées par Confluences depuis 30 ans autour de la littérature, la découverte et la pratique de la lecture à voix haute occupe une place singulière et privilégiée.

Le projet « Une année de vive voix » propose d’aborder la littérature et l’oralité par le biais de la lecture à voix haute.
Formidable outil pour accompagner les élèves dans une approche nouvelle de la lecture et pour les familiariser avec la prise de parole en public, la lecture à voix haute permet d’aborder d’une part les difficultés techniques (articulation, parler fort, l’adresse du texte) et d’autre part les difficultés d’appropriation du texte et de son sens (imagination, émotions, engagement). Ce travail s’appuie en outre sur une base essentielle : retrouver la confiance en soi et oser.
Nous proposons un accompagnement des élèves, mais également des enseignants, pour les conduire en fin d’année à lire à voix haute, sur scène, un texte de leur choix.
Formation des professeurs, ateliers en classe, lecture par un comédien, rencontre avec un auteur… sont autant d’étapes qui jalonnent le projet tout au long de l’année scolaire.
Les enseignants sont au cœur de ce dispositif, et tous les élèves de la classe sont impliqués dans le projet, quel que soit leur niveau scolaire ou leur aisance vis à vis de la langue française.

Télécharger la nouvelle fiche de présentation et d’inscription pour la rentrée 2020 !

Participation financière : 1500 euros par classe
(possibilités de financement via le Conseil Départemental ou le Conseil Régional)

Une action proposée par l’association Confluences avec le soutien de : Conseil Départemental de T&G, Région Occitanie, DRAC, Rectorat de l’Académie de Toulouse, Fondation du Crédit Mutuel.

Pour en savoir plus

• Voir les  » Empreintes  » réalisées lors l’édition 2017-2018
Voir le reportage réalisé lors de l’édition 2016-2017
• Voir le reportage réalisé lors de l’édition 2015-2016
• Voir le reportage réalisé lors de l’édition 2014-2015
• Publication du projet sur Lola Lafon, par Véronique Pagès du lycée Joseph Saverne (classe participante en 2015/2016), dans La Nouvelle Revue pédagogique aux éditions Nathan (mars 2017)

Fiche d’inscription
Année scolaire 2020 – 2021

Téléchargez la fiche d’inscription pour la rentrée 2020

Calendrier du projet
2020-2021

Pendant l’année scolaire, enseignants et élèves font l’apprentissage de la lecture à voix haute, et préparent une lecture d’une vingtaine de minutes qu’ils présenteront sur scène au mois de mai devant une commission.

INSCRIPTIONS
Jusqu’au 2 octobre 2020
Inscriptions et entretiens individuels des enseignants avec l’équipe de Confluences.

DANS LES CLASSES 
Novembre à Décembre 
Choix d’un texte par les enseignants et les élèves
Travail sur la lecture à voix haute par les enseignants
Janvier à Mai 
Trois ateliers de lecture à voix haute par les comédiens professionels Nathalie Vidal ou Anthony Le Foll
Travail sur la lecture à voix haute par les enseignants
Février – Mars 
Une rencontre privilégiée avec un auteur (Thomas Scotto ou Gilles Abier) autour de l’écriture et de la lecture à voix haute

À MONTAUBAN, LES GRANDS RENDEZ-VOUS 
11 décembre, La petite comédie
Formation à la lecture à voix haute pour les enseignants, animée par les comédiens Nathalie Vidal et Anthony Le Foll, précédée d’un temps d’échanges sur le projet avec l’équipe de Confluences
Lundi 15 mars, Espace des Augustins 
Lecture en scène proposée par Thomas Scotto et Gilles Abier (auteurs), suivie d’une rencontre inter-établissements
Mercredi 31 mars, La petite comédie (à confirmer)
Réunion de bilan intermédiaire avec l’équipe de Confluences, les enseignants et les intervenants artistiques du projet
25 et 27 Mai, Espace des Augustins et Hall du Conseil départemental de Tarn-&-Garonne
« Journées de vive voix »
Restitution scolaire : chaque classe présente une lecture à voix haute d’une vingtaine de minutes devant une commission professionnelle et les autres classes
Restitution publique : scène ouverte à toutes les classes participantes, remise des prix, projection des «Empreintes».