Colette Berthès

Ecrivain

Colette Berthès est née dans le bas Quercy en 1948. Après des études aux Langues Orientales, elle partage sa vie entre le Moyen Orient, Paris et le Tarn et Garonne (Septfonds et Pompignan).

Mille métiers – depuis le central téléphonique de Montauban et la Poste à Paris jusqu’aux services sociaux en passant par la formation, l’usine, le travail auprès de réfugiés politiques, l’animation d’ateliers théâtre et quelques autres… et toujours le militantisme associatif : elle a participé à la création d’un Centre d’accueil pour demandeurs d’asile à Monclar de Quercy et en a été la présidente pendant 8 ans, elle a créé et anime Lutte pour la Justice qui milite pour l’abolition de la peine de mort aux États-Unis et fait partie de France Palestine, association qui se bat pour une paix juste et durable au Moyen Orient.

Elle a écrit de nombreux articles et fait des conférences sur la peine de mort aux États-Unis et sur le Moyen Orient et trois livres pour adultes. Son dernier livre, Le rossignol chante la nuit, à destination d’un public plus jeune, sort en octobre 2011.

Bibliographie

Le rossignol chante la nuit, illustré par Rachid Koraïchi, Thierry Magnier, 2011

Pour adultes :
Guide secret de Toulouse, Ouest-France, 2013
L’exil et les barbelés, éditions Riveneuve, 2011
La mémoire des chemins, éditions De Borée, 2008
La machine à tuer, éditions Les Arènes, 2000 (indisponible)

Informations complémentaires

Invitée Lettres d’Automne 2011