Philippe Artières

Historien, auteur

Crédit Photographique :
A. di Crollalanza

Philippe Artières est historien. Ses recherches gravitent autour de l’infra-ordinaire et des écritures ordinaires, auxquelles il a consacré de nombreux ouvrages. Il est actuellement directeur de recherches au CNRS à l’Institut Interdisciplinaire d’Anthropologie du Contemporain de l’EHESS-Paris. Il a consacré sa thèse à la médicalisation des écritures ordinaires au XIXe siècle, et principalement aux écrits de criminels. Pour ce travail, il a notamment exploré le fond d’autobiographies de criminels réuni par le docteur Lacassagne à Lyon et conservé aujourd’hui à la Bibliothèque municipale de la ville. Ce sujet sera d’ailleurs l’objet d’un de ses livres Le livre des vies coupables Autobiographies de criminels (1896-1909) (Albin Michel, 2000).

Pensionnaire de la villa Médicis de 2011 à 2012, il a écrit de nombreux essais, dont D’Après Foucault avec M. Potte-Bonneville (Les Prairies ordinaires, 2007), Les Enseignes Lumineuses. Des écritures urbaines au XXe siècle (Bayard, 2010), Mémoires du sida avec Janine Pierret (Bayard, 2012), Clinique de l’écriture. Une histoire du regard médical sur l’écriture (La Découverte, 2013) ainsi qu’un récit Vie et mort de Paul Geny (coll. « Fiction & Cie », Seuil, 2013) et L’Asile des photographies avec le photographe Mathieu Pernot (Prix Nadar 2013, Le Point du jour). Ancien président du centre Michel Foucault, cette fonction l’a amené à publier en 2013 un volume d’archives sur le Groupe Information Prison aux éditions Verticales, avec qui il a également édité Rêves d’histoire Pour une histoire de l’ordinaire (2014 ; réédition augmentée). En 2016, deux de ses ouvrages sont parus presque simultanément: Au fond (Seuil) et Miettes. Éléments pour une histoire de l’année 1980 (Verticales) qui regroupent des petites annonces extraites de «  Sandwich », supplément du quotidien Libération dans les années 80.
En parallèle de son travail d’auteur, il anime également avec Jérôme Denis et David Pontille, le blog Scriptopolis, consacré à la sociologie et aux « petites enquêtes sur l’écrit et ses mondes ».

Bibliographie

Extrait
Au fond. Le Seuil, 2016
Miettes. Éléments pour une histoire de l’année 1980. Ed. Verticales, 2016
Rêve d’histoire. Pour une histoire de l’ordinaire. Ed. Verticales, 2014
Vie et Mort de Paul Gény. Le Seuil, 2013
La Banderole. Histoire d’un objet politique. Ed. Autrement, 2013
La police de l’écriture. L’invention de la délinquance graphique (1852-1945). Ed. La Découverte, 2013
L’Asile des photographies. avec des photographies de Mathieu Pernot, Ed. Le Point du jour, 2013 (Prix Nadar 2013)
Groupe d’Information sur les prisons, Intolérable. Ed. Verticales, 2013
Clinique de l’écriture. Une histoire du regard médical sur l’écriture, Ed. La Découverte, collection « La Découverte Poche. Sciences humaines et sociales », 2013
Mémoires du sida avec Janine Pierret, Ed. Bayard, 2012
Les Enseignes Lumineuses. Des écritures urbaines au XXe siècle. Ed. Bayard, 2010
1968, années politiques. Ed. Thierry Magnier, collection « Troisième Culture », 2008
68, une histoire collective, 1962-1981. avec Michelle Zancarini-Fournel, Ed. La Découverte, 2008
Le Bureau de coton de Degas. Ed. Armand Colin, collection « Une œuvre, une histoire », 2008
D’après Foucault. Gestes, luttes, programmes. avec Mathieu Potte-Bonneville, Ed. Les Prairies ordinaires, 2007
Hautes surveillances. avec des photographies de Mathieu Pernot, Ed. Actes Sud, 2004
Lettres perdues. Écritures, amour et solitude, XIXe et XXe siècles. avec Jean-François Laé, Hachette littératures, 2003
Vidal, le tueur de femmes. Une biographie sociale. avec Dominique Kalifa, Ed. Perrin, 2001
Le Livre des vies coupables. Autobiographies de criminels (1896-1909). Ed. Albin Michel, 2000

A participé à :

  • Lettres d'automne
  • Lettres d'Automne 2016