Résidence d'écriture

2018-2019 : Une histoire naturelle

Résidence d’écriture 2018-2019

Après avoir accueilli l’auteur Mouloud Akkouche, lors de la première résidence initiée en 2017 autour du thème « Montauban par monts et par mots», l’association Confluences et la Direction du développement culturel et du patrimoine de la ville de Montauban proposent, conjointement avec la DRAC Occitanie, une nouvelle résidence d’écriture.
Cette résidence de médiation et de création a pour objectifs de soutenir la création littéraire, d’inviter un auteur à porter son regard singulier d’artiste sur un territoire et ses habitants. Elle permet également à tous les publics la rencontre avec l’œuvre, l’artiste, la pratique artistique et la démarche de création.

Cette année, les établissements porteurs du projet pour la Direction du développement culturel et du patrimoine de la ville de Montauban sont le Muséum d’histoire naturelle Victor Brun et la médiathèque Mémo, en collaboration avec l’association Confluences. Plusieurs partenaires sont également étroitement associés au projet : la Direction du Développement social urbain, la DDCSPP, des associations sociales et certains établissements scolaires.

La lauréate 2019, après délibération du jury réuni le 28 novembre 2018, est Cécile Gambini, auteur-illustratrice basée à Clermont-Ferrand. Elle séjournera à Montauban du 10 février au 12 mars, puis du 8 avril au 15 mai 2019.

CRÉATION

Autour du thème « Une histoire naturelle », l’auteur-illustratrice à l’univers solaire et poétique proposera un projet de création personnelle et collective en s’immergeant dans l’univers singulier du Muséum d’histoire naturelle de la Ville.
Il s’agira de confronter son regard d’artiste avec sa découverte des collections du Muséum d’histoire naturelle. L’auteur aura ainsi l’occasion de s’imprégner de l’ambiance par ses rencontres avec toutes les personnes qui font vivre le Muséum : professionnels, visiteurs, promeneurs, partenaires…
L’œuvre réalisée au cours de la résidence ne devra répondre à aucun critère graphique ou littéraire particulier. L’auteur bénéficiera d’une entière liberté de choix quant aux techniques utilisées.
Cécile Gambini a déjà passé deux jours à Montauban en décembre dernier pour préparer sa résidence. Elle a pu à cette occasion visiter le Muséum dans ses moindres recoins et a déjà repéré dans les réserves des trésors qui l’ont déjà inspirée, notamment pour les actions de médiation auxquelles elle va prendre part.

MÉDIATION

Différentes actions de médiation sont proposées tout au long de la durée de la résidence afin de permettre à divers publics de découvrir l’œuvre et le travail de Cécile Gambini.
Cinq rendez-vous tout public sont programmés à La petite comédie, au Muséum Victor Brun et à la médiathèque-Mémo (Infos et réservation en cliquant sur les vignettes « agenda » ci-dessous).
En parallèle, Cécile Gambini, mais aussi d’autres artistes comme Valérie Chevalier (animatrice d’ateliers d’écritures), Nathalie Vidal (comédienne) et Mourad Maalaoui (plasticien)  interviendront pour des ateliers à destination des habitants et des écoliers issus des deux quartiers prioritaires de la ville de Montauban.

LE PROGRAMME TOUT PUBLIC

Cécile Gambini

Après l’école des Beaux-Arts d’Aix-en-Provence et les Arts Décoratifs de Strasbourg, section illustration, Cécile Gambini publie dès 1997 ses premiers livres aux éditions Grandir. Aujourd’hui, elle partage son temps entre l’écriture et l’illustration d’albums jeunesse, l’animation d’ateliers-rencontres pour les enfants, et la création de livres-objets en exemplaire unique et faits main (éditions Pavupapri, depuis 1995). > Lire plus

Au cœur du projet :
Le Muséum Victor Brun

 

Le Muséum Victor Brun a vu le jour grâce aux membres de la Société des Sciences, Agriculture et Belles Lettres de Tarn et Garonne. Ces érudits, dont certains détiennent des collections d’histoire naturelle, sollicitent par courrier le Maire de la ville et demandent la création d’un muséum d’histoire naturelle. Le maire y répond favorablement et le muséum est créé par arrêté municipal le 24 juin 1852. Ses collections sont riches et variées : près de 3500 oiseaux, 600 mammifères, 200 poissons, 200 reptiles et amphibiens, des centaines d’insectes, plusieurs milliers d’échantillons de géologie et de minéralogie, de fossiles et plusieurs dizaines de milliers d’objets archéologiques. Le muséum accueille chaque année près de 10 000 visiteurs dont presque 3000 scolaires. Il est encore imprégné de l’atmosphère et du charme des muséums du 19e siècle avec ses vitrines en bois et laiton et ses spécimens rangés sur des étagères. > Lire plus