Anne-Marie Garat

Auteure

Photo portrait de l'écrivain Anne-Marie Garat par Phlippe Matsas
Crédit Photographique :
Philippe Matsas/Leemage/Editions Actes Sud
« Née à Bordeaux, Anne-Marie Garat descend de forestiers du Béarn, de vignerons du Médoc et d’une paysanne valaisanne, annexée à la famille par un détour romanesque de la Grande guerre. Sa naissance dans un quartier ouvrier des Chartrons, rues basses d’échoppes, le paysage d’estuaire de la Gironde, ses vases et ses îles, son horizon atlantique ; la machine à coudre Singer de sa mère et l’appareil photo de son père, un Voigtländer à soufflet, sont les principaux motifs autobiographiques de son œuvre.
Marquée par l’héritage de la mémoire familiale, que traversent les deux guerres mondiales, son origine lui inspire un sentiment de rupture intime, qu’elle traduit par les figures de l’absence et du crime, où dominent les fantômes d’un passé qui ne passe pas. Souvent présentes dans ses romans, les images de la photographie et du cinéma, et celles de la peinture liées à celles du langage littéraire, y désignent, derrière les illusions du visible, la réalité des formes imaginaires qui voisinent au quotidien; d’ailleurs, elle a longtemps écrit dans sa cuisine, qui constitue à ses yeux un petit laboratoire existentiel. Couture, cuisine, écriture sont des activités analogues, pour peu qu’on chausse ses lunettes et affûte ses petits couteaux.
Elle revendique la fiction comme représentation vraie, elle incline à penser que la littérature n’a pas de sexe mais un genre (très humain) et qu’elle est plus que jamais un art de l’inquiétude, propre à la connaissance de soi et du monde. Son style emprunte autant au registre de la poésie que du réalisme, pour être grave son ton n’est pas exempt d’un certain humour, dont elle craint qu’il soit peu manifeste, mais elle ne désespère pas.
Elle milite en divers lieux pour la lecture des œuvres littéraires, convaincue que le capital imaginaire est un bien sans pareil, et sa transmission une question politique. Ayant tenté une fois une année sabbatique pour se consacrer exclusivement à écrire, cette expérience stérile l’a convaincue qu’écrire est un rapt, non un état ou un métier.
Elle en a conclu que les acrobaties mentales pour rendre compatibles profession, enfants et passions amoureuses lui étaient un exercice salubre. Par ailleurs, elle aime planter des arbres, les nuages, marcher, le vin, le chocolat, peindre (les murs des maisons) et exagérer.
Cette citation lui semble assez bien définir son activité d’écrivain : « …de toute évidence ce devait être quelque chose de très simple la chose la plus simple et la plus impossible du monde; comme le serait par exemple la description de la forme exacte d’un nuage. » (Joseph Conrad, Lord Jim).

 

 

Bibliographie

 Romans et essais

L’Homme de Blaye, Flammarion, 1984, rééd. 2019
Voie non classée, Flammarion, 1985, rééd. 2019
Le Grand Nord-Ouest, Actes Sud, 2018
La Source, Actes Sud, 2015
Amours de loin, Images, Actes Sud - Babel, 2015
Vive le sport, Photos de Jacques-René Lartique, préface de Anne-Marie Garat, Actes-Sud, 2013
Tranquille, Nouvelle, Editions In8, 2013
La Première Fois, Actes Sud, 2013
Programme sensible, Actes Sud, 2013
Anon, photographies anonymes, introduction d’Anne-Marie Garat, Actes Sud Photo-Poche, 2012
Photos de familles un roman sur l'album, Actes Sud, 2011
Pense à demain, Actes Sud, 2010
La diagonale, Atelier In-8, 2009
Hongrie, Actes Sud, 2018
L’Enfant des ténèbres, Actes Sud, 2008
On ne peut pas continuer comme ça, Atelier In8, 2006
Dans la main du diable, Actes Sud, 2006
Une faim de loup. Lecture du Petit Chaperon rouge, Actes Sud, 2004
La Rotonde, Actes Sud, 2004
Nous nous connaissons déjà, Actes Sud, 2003
Les mal famée, Actes Sud, 2005
L’amour de loin, Actes Sud 1998
Istvan arrive par le train du soir, Seuil, avril 1999
Dans la pente du toit, Seuil, 1998
Photos de familles, Seuil, 1994
Merle, Seuil, 1996
Aden, Seul, 1992
Chambre noire, Flammarion, 1991
Le Monarque égaré, Flammarion, 1996
L’insomniaque, Flammarion, 1987
Voie non classée, Flammarion, 1985
L’Homme de Blaye, Flammarion, 1984

Nouvelles

Tranquille, Éditions In8, 2013
Braves gens, dormez-vous ? texte inspiré par L’affaire de la rue de Lourcine, d’Eugène Labiche, lecture au Théâtre de l’Odéon, mars 2007
On ne peut pas continuer comme ça, Les Editions de l’Atelier In 8, 2006
Hors sujet, Le Monde 2, juin 2006
Un tout petit cœur, Cactus Junior, Actes Sud, 2004
Pyla, Sud-Ouest, 15 juillet 2000
Un revenant, L’Express, 28/10/1999
Conte-gouttes, Nouvelles nouvelles, N°14, 1989
Un jour de tolérance, Nouvelles nouvelles, N° 11, 1998
Le cheval de Koudelka, Sud-Ouest Dimanche, 17/07/1994
Fondu au noir, Land/8, 1984

Principaux textes et articles

Vive le sport, photos de Jacques-René Lartique, préface d’Anne-Marie Garat, Actes Sud, 2013
Ciel blanc, in Ecrire l’Histoire, mai 2011
Petit Chaperon rouge, in Le Magazine littéraire, avril 2011
Ciel de guerre, p. 97, in Le ciel vu de la terre, Edition Inculte Collectif, avril 2011
La France de Raymond Depardon, in Le Français dans le Monde, février 2011
Les dames chinoises in Petit pan de mur jaune, Editions Musée du Louvre, nov 2010
Jaufré Rudel, une légende, in Balades en Gironde, sur les pas des écrivains : Editions Alexandrines, 2008
Le jardin et la bibliothèque in Ecrire la bibliothèque aujourd’hui, Ed Cercle de la Librairie, 2007
Portraits, in A nos aïeux, vingt écrivains parlent de leurs grands-parents, Editions Aubanel/France-Culture, août 2007
Préface au Rugby, CD, émission radiophonique de Marion Thiba, INA, 2007
Filières littéraires, une mort annoncée ? Le Monde, 19 avril 2006
Jeunesse, in La Montagne, décembre 2007
Dernières pages de Noé, in Revue Amis de Giono, N° 1, 2007
A armes égales, La Montagne, mai 2007
De Saint Augustin à Delly, in CES-Jean Giono, Ed Transbordeurs, 2007
Marguerite Duras, in Bulletin Société Marguerite Duras, mars 2006
L’amour des livres, in Revue Pages, 2006
Bestiaires, Le Monde des livres, novembre 2005
Andersen, Le Monde des livres, mars 2005
N’est pas le loup qui l’on croit, in CES-Jean Giono, Ed Transbordeurs, 2006,
Grand faim, in Grands-mères, Un amour tendre et féroce, mars 2005, Ed Autrement, collection Mutations
Pour saluer Melville de Giono, in Le Monde des livres, juin 2004
Loup y es-tu, lecteur y es-tu ?  in Revue du GRAPE, N° 61, septembre 2005
L’écrivain, une image et son fantôme, in Portraits de l’écrivain contemporain, Ed Essais Champ Vallon, 2003
Écrire, in Harfang, revue de littérature N° 20, Mai 2002
Bohumil Hrabal, in Une bibliothèque d’écrivains, Ed du Rocher, 1999
Bordeaux, in Je me souviens, CRL d’Aquitaine, 1993
Le réel, révélateur de l’écriture, in Cahiers naturalistes, N° 68, 1994
Trouver à redire, in Revue Quai Voltaire, 1992
Paysage, in Ecrire le Pays, Canevas éditeur, 1991

Livre, articles, textes ou préface sur la photo

Les temps intérieurs, in Catalogue de l’exposition Cy Twombly, Le temps retrouvé, Collection Lambert en Avignon, Ed. Actes-Sud, 2011
Instants anonymes, préface au catalogue de l’exposition des Musées de Strasbourg, 2008
D’un paysage familier, Photos de Jean-Luc Chapin, Ed Pôle Images Normandie, 2005
Hiroshima, Photos de Philippe Bertin, 2003
Simulacres, Photos de Gilbert Garcin, Ed Filigranes, 2002
A Denis Roche, in Revue Pour voir, N° 11, 2001.
Le regard ordinaire, in Le Sacre du regard, 2000
La nature morte, préface, Photo Poche N°80, 2000
Corps de classes, Photos de Catherine Poncin, Catalogue Musée dauphinois de Grenoble, mai 1999
Falaises, estuaires, valleuses, Photos d’Olivier Mériel, Ed Images en manœuvres, 1998
Anonymes, in Revue Sensible, CPR Nord Pas de Calais, 1998
Bassin, mer intérieure, Ed Auberon. Photos de Jean-Luc Chapin. 1996
Photo roman, chronique, Revue Contrejour, N° 3, 4, et 5, 1995
La boîte de lumière, Une œuvre de Sebastiao Salgado, Ed Muntaner, Collection Iconotexte,1994
Bernard Plossu, in Catalogue d’exposition, Institut français, Athènes,1993
La chambre et le nuage, Une œuvre de Georges Rousse, Ed Mutaner, Collection Iconotexte, 1993
Un noir tellement blanc, Photos d’Hervé Rabot, Ed Filigranes, 1994
Feintes et vanités, Photos de Michel Jacquelin, Ed CREDAC, 1993
Images en famille, in Recherche photographique La famille, N°8, 1990
Petite fabrique de l’image, Jean-Claude Fozza, Anne-Marie Garat, Françoise Parfait, Ed Magnard 1986,
édition couleur actualisée, 2003.

Émission et dramatiques radiophoniques

N’ouvre pas les yeux, France Culture, producteur C. Bernard-Sugy, diffusion juillet 2005
Le torrent, France Culture, producteur M. Sidoroff, diffusion novembre 1996
Flou dans les lointains, France Culture, producteur B. Couturier, diffusion mai 1994
Chambres noires, entretiens avec Edouard Boubat, Jeanine Niepce. Bernard Plossu, Denis Roche, Georges Rousse, Programme d’été, 1994
France-Culture, programmes d’été, 1994

Portraits, entretiens récents

Avant-Portrait, Livre-Hebdo, 28 mars 2008, par Alexandre Fillon
Le roman, l’imagination de l’Histoire, entretien avec Christine Rousseau, Le Monde des livres, 12/05/2006
Portrait par Alexandre Fillon Lire, 06/2006
Entretien avec Myriam Anderson, Figaro Magazine, 13/05/2006
Entretien avec Laurence Patrice, Revue Page, 06/2006.
Entretien avec Bertrand Leclair, Quinzaine littéraire, 15/06/2006
Portrait par Claude Chambard, in Revue Revista, N° spécial, Ecrivains, 20 portraits actuels, septembre 2006
S’y mettre à l’infini, Vidéo numérique, 20’ Arnold Pasquier, Prix du Pavillon, Festival côté court de Pantin, 2005

Textes Cinéma

Entretien sur Mère et fils, bonus du DVD Mère et fils de Sokourov, Ed Potemkine, novembre 2007
« L’amant de lady Chaterley » de Pascale Ferran, in , 2008
« La jeune fille de Houdon», in Trafic N° 50, Qu’est ce que le cinéma?, été 2004
« Pour Robert Kramer”, in Trajets à travers le cinéma de Robert Kramer, dir. par Vincent Vatrican, Aix-en-Provence, Inst. de l’image, 2001
« La petite forme », in Cahiers des Ailes du désir, avril 2001
« Images de loin », in Les traversées de l’image, Ed Beaux arts, Ecole Supérieure du Mans, 1999
« Voir bouger les nuages », in Cahiers du cinéma, N° 522, Mars 1998 (sur Mère et fils de Sokourov)
« L’obscurité du sujet », in Trafic, revue de cinéma, POL, hiver 2000 (sur Psycho de Hitchcock et Sombre de Grandrieux)
« L’homme qui rétrécit », in Trafic, revue de cinéma POL, automne 1998 (sur L’Homme qui rétrécit de Arnold)
« Le crime de Lumière », in Trafic, revue de cinéma POL, automne 1997 (Sur La petite fille et le chat des Frères lumière)
« Le champ de sarrasin », in Le Cinéma des écrivains, Cahiers du Cinéma, 1995 (sur Le Miroir d’Andreï Tarkovski)

Informations complémentaires

Anne-Marie Garat est l’invitée d’honneur du 29e Festival Lettres d’Automne, du 18 novembre au 1er décembre 2019.
Montauban / Tarn-et-Garonne / Occitanie

« Etre écrivain ce n’est pas être un rédacteur » – Interview d’Anne-Marie Garat sur France Culture (29/09/2018)