Hubert Haddad

Auteur

Crédit Photographique :
Hubert Haddad © Zulma

Né à Tunis en 1947, Hubert Abraham Haddad a suivi l’exil de ses parents quelques années plus tard, à Belleville, Ménilmontant puis dans les banlieues populaires. Il a connu les aléas de l’immigration entre un père marchand forain et une mère d’origine algérienne qui souffrait de troubles de l’identité, enfance évoquée dans son récit Le Camp du bandit mauresque (Fayard, 2005).
En prise directe avec la poésie contemporaine au sortir de l’adolescence, il fonde la revue Le Point d’être dans la mouvance du surréalisme, revue à laquelle collaborerons entre autres Stanislas Rodanski, Charles Duits, Robert Lebel, Michel Fardoulis-Lagrange, Isabelle Waldberg.
Son premier recueil de poème, le Charnier déductif, paraît en 1967, son premier récit écrit à la même époque, Armelle ou l’éternel retour, ne paraîtra qu’en 1989. À partir d’Un rêve de glace (Albin Michel, 1974 ; réédition : Zulma, 2005), les romans et les recueils de nouvelles alternent sans discontinuer avec les essais sur l’art ou la littérature, les pièces de théâtre et les recueils de poèmes.
Après une investigation des domaines du fantastique sous un jour halluciné, hyperréaliste, l’auteur de Perdus dans un profond sommeil (Albin Michel, 1986) et de L’Univers, roman dictionnaire (Zulma, 1999, 2009) investit tour à tour les territoires critiques de l’Histoire par le biais du mythe et de la légende – avec notamment Le Chevalier Alouette et La Double conversion d’al-Mostancir (tous deux publiés chez Fayard) – de la fantaisie onirique (La culture de l’hystérie n’est pas une spécialité horticole, Fayard, 2003), de l’investigation romanesque d’un mythe contemporain (La Condition magique, Grand Prix du roman de la SGDL, Zulma, 1998) ou de la plus brûlante actualité (Palestine, Zulma, 2007 – Prix des cinq continents de la Francophonie 2008 – Prix Renaudot Poche 2009 et Opium Poppy, Zulma, 2011 – Prix du Cercle Interallié).
Avec plusieurs recueils salués entre autres par les prix Maupassant, Charles Oulmont ou Renaissance de la nouvelle, Hubert Haddad est considéré comme un des initiateurs du renouveau de la nouvelle en France. Les deux coffrets de ses Nouvelles du jour et de la nuit (Zulma, 2011), en témoignent magnifiquement.
Sa pratique multiforme de l’écriture et des savoirs ajoutée à sa longue expérience des ateliers d’écriture l’ont conduit à écrire le Nouveau Magasin d’écriture (Zulma, 2006), sorte d’encyclopédie en action de la littérature et de l’art d’écrire offrant, en marge d’une réflexion sur livres et auteurs, d’innombrables jeux littéraires inédits, suivi en 2007 du Nouveau Nouveau Magasin d’écriture, ce dernier voué aux fastes de l’imaginaire à travers deux cents gravures choisies pour leur pouvoir d’évocation.

Source : éditions Zulma

Bibliographie

Extrait – voir sa bibliographie complète

Romans & récits
Premières neiges sur Pondichéry, Zulma, 2017
Les coïncidences exagérées, Mercure de France, 2016
, Zulma, 2015
Corps désirable, Zulma, 2015
Théorie de la vilaine petite fille, Zulma, 2014
Le peintre d’éventail, Zulma, 2013 – publié conjointement avec le recueil Les Haïkus du peintre d’éventail ; Le Livre de Poche, 2014
La bohémienne endormie, éditions Invenit, 2012
Opium Poppy, Zulma, 2011 ; Le Livre de Poche, 2013
Géométrie d’un rêve, Zulma, 2009 ; Le Livre de Poche, 2011
Palestine, Zulma, 2007 ; Le Livre de Poche, 2009
Le camp du bandit mauresque, récit d’enfance, Fayard, 2005
La culture de l’hystérie n’est pas une spécialité horticole, Fayard, 2004
La double conversion d’Al-Mostancir, Fayard, 2003
Le ventriloque amoureux, Zulma, 2003
La vitesse de la lumière, Fayard, 2001
L’univers, roman dictionnaire, Zulma, 1999 et 2009 ; Pocket, 2003
La condition magique, Zulma, 1997
Le bleu du temps, Zulma, 1995
Meurtre sur l’île des marins fidèles, Zulma, 1994
Le chevalier alouette, Éditions de l’Aube, 1992 ; Fayard, 2001
L’âme de Buridan, Zulma, 1992 ; Mille et une nuits, 2000
Oholiba des songes, La Table Ronde, 1989 ; Zulma, 2007
Le visiteur aux gants de soie, Albin Michel, 1988
Perdus dans un profond sommeil, Albin Michel, 1986
La ville sans miroir, Albin Michel, 1984
Les effrois, Albin Michel, 1983
Les derniers jours d’un homme heureux, Albin Michel, 1980
Armelle ou l’éternel retour, Puyraimond, 1979 ; La Castor astral, 1989
Les grands pays muets, Albin Michel, 1978
La cène, Albin Michel, 1975 ; Zulma, 2005 ; Le Livre de Poche, 2012
Un rêve de glace, Albin Michel, 1974 ; Zulma, 2006

Nouvelles
Nouvelles du jour et de la nuit : le jour ; Nouvelles du jour et de la nuit : la nuit, Zulma, 2011
Vent printanier, Zulma, 2010
Quelque part dans la voie lactée, Fayard, 2002
La belle rémoise, Dumerchez, 2001 ; Zulma, 2004
Mirabilia, Fayard, 1999
La falaise de sable, Editions du Rocher, 1997
L’ami argentin, Dumerchez, 1994
Le secret de l’immortalité, Critérion, 1991 ; Mille et une nuits, 2003
La rose de Damoclès, Albin Michel, 1982

Proses
Petits Sortilèges des amants, Zulma, 2001
Du visage et autres abîmes, Zulma, 1999

Théâtre
Le rat et le cygne, Dumerchez, 1995
Tout un printemps rempli de jacinthes, Dumerchez, 1994
Kronos et les marionnettes, Dumerchez, 1992

Poésie
Les Haïkus du peintre d’éventail, Zulma, 2013 – publié conjointement avec le roman Le Peintre d’éventail
Oxyde de réduction
, Dumerchez, 2008
Une rumeur d’immortalité, Dumerchez, 2000
Le testament de Narcisse, Dumerchez, 1997
Les larmes d’Héraclite, Encrages, 1996
Crânes et jardins, Dumerchez, 1994
Clair venin du temps, Dumerchez, 1990
Le charnier déductif, 1968

Essais
Le nouveau nouveau magasin d’écriture, Zulma, 2007
Le nouveau magasin d’écriture, Zulma, 2006
Le cimetière des poètes (sur la poésie), Éditions du Rocher, 2002
Théorie de l’espoir (sur les ateliers d’écriture), Dumerchez, 2001
Les scaphandriers de la rosée (sur la littérature), Fayard, 2000
Saintes-Beuveries (sur la littérature), José Corti, 1991
Julien Gracq, la forme d’une vie, Le Castor astral, 1986 ; Zulma, réédition en 2004
Michel Haddad, 1943 / 1979, Le Point d’Être, 1981
Michel Fardoulis-Lagrange et les évidences occultes, Puyraimond, 1978

Actualités

 

Violoniste virtuosConfluences_HubertHaddad_PremieresNeigee, fervent de musique klezmer autant que du répertoire classique, Hochéa Meintzel accepte l’invitation d’un festival de musique carnatique à Chennai, en Inde du Sud. Blessé dans sa chair par un attentat, c’est avec l’intention de ne plus revenir qu’il quitte Jérusalem.

Comme aimanté par les circonstances, après une cahotante équipée qui le mène de Pondichéry à la côte de Malabar, en passant par un ranch de montagne aux frontières du Kerala, il trouve refuge à Fort Cochin, un soir de tempête, au sein de l’antique synagogue bleue. Parce que la grande prière exige un minyan, quorum de dix fidèles, ceux qui sont encore là supplient Hochéa d’être des leurs. Avec la promesse de lui raconter l’histoire ancestrale des juifs de Kochi…

Porté par les figures de Samra, sa fille adoptive, et de Mutuswami, la jeune musicienne qui le guide et l’accompagne, Hochéa s’en remet à un enchaînement de hasards, quitte à affronter une part occultée de sa vie – et l’intuition d’un autre monde, d’une autre histoire, d’un autre exil.

En un tour de force romanesque, Premières neiges sur Pondichéry nous plonge dans un univers sensoriel extrême, exubérant, heurté, entêtant, à travers le prisme d’un homme qui porte en lui toutes les musiques du monde, et accueille l’inexorable beauté de tous ses sens.

« La nuit cette fois était entière, emplie d’étoiles dédoublées par des voiles de brume. Et le bouquet final, après les dernières salves, retombait en neige éparse sur la mer. »

Premières neiges sur Pondichéry, éditions Zulma, paru le 3 janvier 2017.

 

A participé à :

  • Les rendez-vous de Confluences 2015
  • Lettres d'automne 2015
  • Lettres d'Automne 2016

Informations complémentaires

Hubert Haddad fut l’invité d’honneur du festival Lettres d’Automne 2014

Programmation scolaire Lettres d’Automne 2016 : téléchargez la fiche de présentation de Hubert Haddad pour préparer votre rencontre.