Arnold Pasquier | Confluences

Réalisateur, metteur en scène

Pasquier Arnold, invité de Lettres d'Automne 2019
Crédit Photographique :
DR

Arnold Pasquier est l’auteur de plus de 70 films qui couvrent les champs de la fiction, du documentaire, de l’essai et du cinéma expérimental. Il est metteur en scène, producteur d’émissions radiophoniques, acteur et danseur. Il partage son activité entre projets personnels, enseignement et collaborations en tant que chef-opérateur et monteur.
Dès ses études d’arts plastiques et de cinéma, il réalise des essais en Super 8 et en vidéo où il mêle journaux filmés et fictions. À vingt ans, il se rapproche de la danse contemporaine et collabore avec des chorégraphes comme documentariste (Mathile Monnier, Josef Nadj, Dominique Boivin, Christian Rizzo) et comme danseur (Ami Garmon, Régis Huvier, Felix Ruckert, Julie Desprairies). En 1997, il est résident au Fresnoy, Studio national des arts contemporains à Tourcoing où il conçoit l’installation multimédia C’est ici que je donne des baisers et en 1999, il présente dans la Grande Nef le spectacle C’est merveilleux. En 2004, à la faveur d’une bourse « Villa Médicis hors-les-murs » de l’AFAA, il réalise au Brésil le film de long métrage Celui qui aime a raison. Cette expérience marque un intérêt pour la représentation de la ville et de l’architecture qui se développera avec L’Italie (2012), puis Borobudur (2015) et les 12 films de l’exposition Lina Bo Bardi, enseignements partagés (2017) présentés à l’école d’architecture de Paris-Belleville. Il termine l’écriture du scénario de long-métrage Wuppertal qui mêle à nouveau les thèmes de l’architecture, de la danse et du théâtre.
Il rencontre Anne-Marie Garat lors de ses études au lycée de Montgeron (91) où elle enseigne alors le français et le cinéma. Une amitié naitra de ces années de formation et sera l’occasion de plusieurs collaborations, tel que l’installation La joy pour C’est ici que je donne des baisers (1998) ; l’émission radiophonique De l’autre côté de la montagne (en quête d’un instant d’éternité) pour les ACR de France Culture (2003) ; le film S’y mettre à l’infini (2004).

 

Bibliographie

Dernières réalisations cinéma et vidéo
L’amour moderne [solitude], HD, 35 min, 2019
L’amour moderne [allemagne], HD, 11 min, 2019
Refaire le Monde, cinq courts métrages documentaire, École Camondo/Le Monde, HD, 21 min, 2019
La beauté du geste, cinq courts métrages documentaires, Théâtre Brétigny/Compagnie des prairies, HD, 2019
Prendre l’espace, donner le mouvement, carte de vœux vidéo de l’école Camondo, HD, 45″, 2019
L’amour moderne [le jour la nuit], HD, 9 min 42 s, 2018
Soyez tendre, carte de vœux vidéo de l’école Camondo, HD, 1 min, 2018
Une pluie d’été / Uma chuva de verão, DCP, 41 min, 2017
Borobudur, long métrage. Une production Too Many Cowboys, HD, 80 min, 2015
Si c’est une île, c’est la Sicile, moyen métrage, DVCpro, 44 min, 2013
L’Italie, court métrage. Une production bathysphère productions, 35mm/HD, 22 min, 2012
Les trois têtes, film de danse documentaire coréalisé avec Mickaël Phelippeau, DVCpro, 24 min, 2012
C’est déjà demain, vidéo dans le projet déambulatoire de la Cie A Table, DVCpro, 12 min, 2011
Strata, captation du spectacle de Maria Donata D’Urso, DVCpro, 40 min, 2011
La chanteuse et le ver de terre, court métrage, HD, 12 min, 2010

Installations
L’amour moderne [le jour la nuit], installation double écran,HD, 9 min 42 s, 2018
Douze films réalisés et déployés dans l’exposition « Lina Bo Bardi, enseignements partagés »7, ENSA de Paris-Belleville : Exposition : récit d’une fabrique, 30 min ; Fora Temer Agora, 8 min ; La discussion autour du SESC Pompeia et du MASP, 59 min ; Les mots de Lina, 58 min ; Mode d’emploi – La fabrique du mobilier, 65 min ; Mode d’emploi – La fabrique des maquettes, 64 min ; Mode d’emploi – la fabrique des maquettes d’études, 25 min ; Mode d’emploi – La fabrique des structures d’exposition, des chevalets du MASP et de la fenêtre du SESC Pompeia, 54 min ; Visite Rome, 28 min, Visite São Paulo, 86 min ; Une pluie d’été, 41 min, 2017
Les trois contents, installation vidéo coréalisée avec la chorégraphe Julie Desprairies, DVcam, 2 × 16 min, 2008
I paesi che vagheggiamo occupano in ogni momento molto piu spazio…, installation vidéo, 2 × 30 min, 2004
Nous n’allons pas mourir ?, installation photographique de 42 images + bande son, 19 min, 1998
La Joy, installation photographique, 1 diapositive + 1 bande son, 30 min, 1998
Désiré, installation vidéo, U-matic, 2 × 33 min, 1998
D’une journée surchargée…, installation vidéo, 2 moniteur U-matic, 2 × 6 min, 1990
Warmth and Dazzling (Chaleur et Éblouissement), installation vidéo VHS, 80 min, 1988

Radio
S’entretenir (10 portraits de Français), Documentaire, A.C.R., France Culture, 2009
Dominique Mercy donne Orphée, Essai, A.C.R., France Culture, 2009
Vue de la fenêtre, Documentaire, Paris Quartier d’été, Soundrop, 2007
Les cow-boys et les indiens, Documentaire, A.C.R., France Culture, 2006
Voici mon théâtre : 1/60 min’, Documentaire, A.C.R., France Culture, 2006
Les cow-boys et les indiens, Documentaire, A.C.R., France Culture, 2006
De l’autre côté de la montagne, Documentaire, A.C.R., France Culture, 2003
Ça, c’est l’amour, Documentaire A.C.R., France Culture, 2002

Mises en scène et scénographie
Mises en scène de spectacles de théâtre et d’opéras et scénographies.
O amor moderno [Minhocão], performance,13/07/2017, 13a mostra de performance arte VERBO, Galeria Vermelho, São Paulo, Brazil, 2017
Illumination de la Cour du Palais des Doges, Mise en lumière, spectacle, Cour d’honneur Palais des Doges, Venise, 2011
Dialogues de Carmen, Spectacle d’après Carmen de G. Bizet, Palais des Papes, Avignon, 2008
Hôtel Senigallia, Performance, Satellite Brindeau, Le Havre, 2008
Les grands airs de l’opérette Viennoise, Théâtre Olympe de Gouges, Montauban, 2008
Le Requiem, opéra contemporain sur un livret de Jean Cocteau et une musique d’Antoine Duhamel, opéra, Théâtre de l’Apostrophe, Scène nationale de Cergy-Pontoise, 75 min, 2007
Hommage à Maria Callas, La Fenice, Venise, Italie, 2007
Un obus dans le cœur et Mot de passe, projection de diapositives et vidéos pour un spectacle de théâtre de Christian Gangneron, une production ARCAL, 2003
Le Château des Carpates, dispositif video pour un spectacle musical, mis en scène par Xavier Ricard, une production ARCAL, 2002
La Verita in cimento, dispositif video pour un opéra d’Antonio Vivaldi, mis en scène par Christian Gangneron dans une scénographie de Thierry Leproust, une production ARCAL, 2001
Les fruits tombants sans qu’on les cueille, chorégraphie et mise en scène en collaboration avec Didier Bastide, Production : Théâtre Gorki, Tachkent, Ouzbékistan.1999 : C’est merveilleux, Le Fresnoy, Studio national des arts contemporains, Tourcoing, 1995

Acteur et danseur (extraits)
L’Architecte de Saint-Gaudens, moyen métrage de Julie Desprairies et Serge Bozon avec une musique de Mehdi Zannad, 2015
Il 5 aprile mi uccido (Le 5 avril je me tue), moyen métrage de Sergio Canneto, 2012
Guillaume et les sortilèges, moyen métrage de Pierre Léon, 2007
1380°, parcours chorégraphique de Julie Desprairies pour la Manufacture de Sèvres, 2007
Là commence le ciel, parcours chorégraphique de Julie Desprairies pour les Gratte-Ciel de Villeurbanne, Biennale de la Danse de Lyon, 2006

A participé à :

  • Les rendez-vous de Confluences
  • Lettres d'automne 2019