Javier Cercas | Confluences

Auteur

Javier Cercas est né en 1962 à Caceres, il est le fils d’un vétérinaire de campagne, qui s’installe à Gérone en 1966 alors qu’il est âgé de quatre ans. Il étudie chez les maristes.

En 1985, il est diplômé en philologie espagnole à l’Université de Barcelone et y acquerra plus tard un doctorat. Il travaille deux ans à l’Université de l’Illinois à Urbana-Champaign. Là, il publie son premier roman El móvil et y écrit son deuxième. En 1989, il devient professeur de littérature espagnole à l’Université de Gérone. Il devient un auteur connu du grand public avec son troisième roman, Les soldats de Salamine, qui est révélé par Mario Vargas Llosa dans un article célèbre et obtient les éloges de John Maxwell Coetzee et Susan Sontag.

Il est un collaborateur régulier de l’édition catalane et du supplément dominical du journal El Pais.

Il remporte le Prix Salammbô en 2001, le prix du récit Grinzane Cavour en 2003, le Prix de la Critique du Chili, de la ville de Barcelone, de la ville de Carthagène, le deuxième prix Librero en 2001 et la Médaille de l’Estrémadure en 2005, tous accordés par la critique. Il remporte le prestigieux Prix Méditerranée étranger en 2014 pour cinquième roman, Les lois de la frontière, son œuvre est traduite dans plus de vingt langues.

Bibliographie

L’imposteur (El impostor), éd Actes Sud, 2015
Les lois de la frontière (Las leyes de la frontera), éd Actes Sud, 2014 — Prix Méditerranée
Anatomie d’un instant (Anatomía de un instante), éd Actes Sud, 2010 — Prix national de Narration 2010
À la vitesse de la lumière (La velocidad de la luz), Librairie générale française, 2010
Les soldats de Salamine (Soldados de Salamina), éd Actes Sud, 2004
À petites foulées (El inquilino), éd Actes Sud, 2004
El móvil, Barcelona, Tusquets, 2003
El vientre de la ballena, Barcelona, Tusquets, 1997

Informations complémentaires

Invité Lettres d’automne 2006