Karine Saporta | Confluences

Chorégraphe

Depuis presque vingt ans, l’œuvre de Karine Saporta est l’une des plus singulières dans l’histoire récente de la création chorégraphique contemporaine occidentale. Elle a reçu la distinction de Chevalier de la légion d’honneur-Officier des Arts et des Lettres.

Autour de spectacles devenus « mythiques », La fiancée aux yeux de bois, Les Taureaux de Chimène, La Princesse de Milan, Le bal du siècle, Belle au bois dormant (de larmes… écarlates…), Karine Saporta est aussi plasticienne, photographe et réalisatrice. Sa compagnie s’est produite sur toutes les scènes les plus prestigieuses dans le monde.
Karine Saporta a signé à ce jour deux mises en scène, l’une pour la Comédie Française (Feu le MusicHall d’après Colette) et l’autre pour l’Opéra de Lyon (Phaëton, Opéra de Lully).

Directrice du Centre National de Chorégraphique National de Caen Basse-Normandie de septembre 1988 à juin 2004, Karine Saporta est aujourd’hui directrice de la Compagnie Karine Saporta. Elle est également artiste associée à la Bibliothèque Nationale de France, à travers l’installation du Dansoir dont elle est en charge de la programmation.

La compagnie implantée en Île de France (à Paris et à Saint Denis) sera prochainement dotée d’un second espace de travail correspondant à cette politique audacieuse, en matière de recherche et d’expérimentation qui la caractérise. Particulièrement préoccupée des croisements entre les danses anciennes du monde, les expressions physiques de « l’extrême » et la création contemporaine.
Depuis 2013, la Compagnie Karine Saporta et le Dansoir sont installés à Fontenay-sous-Bois.

Bibliographie

Chorégraphies

  • 1982 : Éclats d’infante
  • 1983 : Hypnotic Circus
  • 1985 : Pleurs de porcelaine
  • 1986 : Le Cœur métamorphosé
  • 1986 : Une passion interprété par Hideyuki Yano
  • 1987 : Bal dans le couloir de fer
  • 1988 : À ma mère, la fiancée aux yeux de bois
  • 1988 : Les Taureaux de Chimène
  • 1990 : La Poudre des anges
  • 1991 : Carmen
  • 1991 : La Princesse de Milan (reprise en 2011) d’après « La tempête » de Shakespeare
  • 1993 : L’Impur
  • 1993 : Phaëton d’après Lully pour l’Opéra national de Lyon
  • 1994 : Morte Forêt
  • 1995 : La Pâleur du ciel
  • 1996 : Les Trottoirs de Leïla
  • 1996 : (Le Spectre) ou les Manèges du ciel
  • 1997 : Bolchoï Destroy
  • 1999 : Douche écossaise
  • 1999 : Une rose (A Circle of Kisses) sur l’œuvre de Gertrud Stein
  • 2000 : Charmes
  • 2000 : Belle, au bois dormant (de larmes écarlate) »
  • 2001 : Le Garage (essai sur la mystique rock)
  • 2003 : Draps rouges, cheveux noirs – Tour de chant de Karine Saporta (paroles : Saporta – musique: Senia)
  • 2004 : La Force de l’âme I et II
  • 2005 : Lettre à un ami d’Afrique
  • 2005 : Comm(e)union3, Festival d’Avignon, avec Jan Fabre
  • 2006 : Dans le regard de la nuit… I et II, pour l’Opéra du Caire
  • 2007 : Wild- Spectacle équestre et chorégraphique
  • 2007 : Albane (ou) les Yeux mauves pour l’Opéra de Tirana
  • 2007 : Apokalypsa
  • 2008 : A comme Alice d’après le roman de Lewis Caroll
  • 2008 : Notes en collaboration avec l’ensemble Ars Nova
  • 2008 : La Vierge aux orties pour Helleraü -Europäisches Zentrum der Künste-Dresden
  • 2009 : La Maison chéri-chérie
  • 2009 : L’Enfance ou les Plages du temps avec Jeanne Benameur
  • 2010 : Jukebox
  • 2011 : « Mater(re) »
  • 2012 : « Le Dansoir en passerelle »
  • 2013 : « Tam-tai » avec les Tambours de Taiwan
  • 2014 : « Le cirque C » librement inspiré du personnage de Charlot dans le film « Le cirque » de Charlie Chaplin
  • 2014 : « Sophoclea » d’après Sophocle
  • 2015 : « Rayon X »
  • 2015 : « Phaëton »

Informations complémentaires

Invitée Lettres d’Automne 2012