Andreï Kourkov | Confluences

Auteur

Crédit Photographique :
Liana Levi

Écrivain ukrainien de langue russe né à Boudogochtch (Russie), Andreï Kourkov vit depuis son enfance à Kiev et y a terminé ses études à l’institut d’État de pédagogie des langues étrangères en 1983. Polyglotte, il a exercé différents métiers comme rédacteur, gardien de prison (à Odessa où il rédige ses premiers récits) et caméraman. Depuis 1988, il est membre du PEN club de Londres.
Depuis 1996, il vit en partie à Londres. Il a rédigé une trentaine de scénarios de films et de documentaires. Ses romans se caractérisent par un regard acéré et ironique sur la vie dans les sociétés postsoviétiques. On y trouve quantité de situations absconses de la vie quotidienne russe ou ukrainienne qui, déformées à l’extrême, deviennent surréalistes. Cependant, Kourkov pose un regard toujours grave et tendre sur ses personnages. L’écrivain utilise souvent le registre de la fable animalière qui lui permet de dépeindre avec humour la vie politique et sociale des années postsoviétique. Ses romans ont été traduits en de nombreuses langues, notamment en anglais, français, allemand, néerlandais, espagnol et turc. Kourkov préside l’Union des écrivains ukrainiens.

Bibliographie

(extrait)

Vilnius, Paris, Londres, traduction de Paul Lequesne, Liana Levi, 2018
Le Concert posthume de Jimi Hendrix, traduction de Paul Lequesne, Liana Levi, 2015
Face Nord (collaboration avec Charles Delcourt), Light Motiv, 2014
Journal de Maïdan, traduction de Paul Lequesne, Liana Levi, 2014
Truite à la slave, traduction d’Annie Epelboin, Liana Levi, 2013
Le Jardinier d’Otchakov, traduction de Paul Lequesne, Liana Levi, 2012
Surprises de Noël, traduction de Paul Lequesne, Liana Levi, 2010
Laitier de nuit, traduction de Paul Lequesne, Liana Levi, 2010
Le Dernier Amour du président, traduction d’Annie Epelboin, Liana Levi, 2004
Les pingouins n’ont jamais froid, traduction de Nathalie Armagnier, Liana Levi, 2004
L’Ami du défunt, traduction de Christine Zeytounian-Beloüs, Liana Levi, 2002
Le Caméléon, traduction de Christine Zeytounian-Beloüs, Liana Levi, 2000
Le Pingouin, traduction de Nathalie Armagnier, Liana Levi, 2000

A participé à :

  • Lettres d'automne 2018