Léa Enjalbert | Confluences

Réalisatrice, décoratrice, accessoiriste, stop motion

Diplômée en cinéma d’animation, Léa Enjalbert travaille principalement en tant que réalisatrice ou décoratrice/accessoiriste sur des films en volume ou en papier découpé. Elle est notamment la réalisatrice de Conte immersif et glacial, spectacle de contes animés pour adolescents et adultes autour de la mythologie nordique, du court-métrage La légende du Haras ou encore du clip en papier découpé White Guy.

Elle développe également des outils pédagogiques d’éducation à l’image avec l’association FAR (Filmer l’Air de Rien), dont elle est membre active, et pour Sauve qui peut le court métrage, festival du court métrage de Clermont-Ferrand. Elle mène ainsi de nombreux ateliers dans des festivals de cinéma en France et à l’étranger.

Elle anime également des ateliers et des formations autour du cinéma d’animation, encadre des étudiants et forme des enseignants sur la pratique de l’animation en volume.

En 2016, elle rencontre Nathalie Thibur, Philippe Ortner et Paul Gosset lors du premier festival de cinéma d’animation de Clermont-Ferrand organisé par le FAR. Ensemble, ils décident d’explorer différentes manières d’associer histoire contée et images animées dans un spectacle vivant. De leurs recherches naît un premier conte animé, Tupa, bientôt suivi d’un deuxième, Lilou et le noir du soir.

Événéments à venir

  • Lettres d'automne 2020

Informations complémentaires

Le site de Léa Enjalbert