Marie-Christine Barrault | Confluences

Comédienne

Crédit Photographique :
Isabelle Franciosa

Marie-Christine Barrault entre au cours Simon en 1963, puis intègre, un an plus tard, le Conservatoire National d’Art Dramatique. Happée par le cinéma, elle tourne sous la direction d’Eric Rohmer Ma nuit chez Maud en 1966. En 1975, Cousin, cousine lui vaut une nomination aux Oscars et le prix Louis Delluc.

En 1980, Woody Allen écrit pour elle l’un de rôles de Stardust memories. Mais le cinéma ne lui fait pas oublier le théâtre. Depuis plusieurs années, elle s’efforce de tisser des liens entre les différentes disciplines artistiques et collabore notamment avec des musiciens.
On l’a vue récemment au cinéma dans Non ma fille, tu n’iras pas danser et Mémoires d’une jeune fille dérangée et au théâtre dans Opening night ou L’Allée du roi.

Sur les planches, sur le petit écran de la télévision ou au cinéma, Marie-Christine Barrault poursuit une carrière prestigieuse.

 

Bibliographie

Extraits

Cinéma
Shades of Truth, Liana Marabini 2015
La vie domestique, Isabelle Czajka, 2013
Je m’appelle Hmmmm…, Agnès B., 2013
Le Grand Méchant Loup, Nicolas Charlet & Bruno Lavaine, 2013
L’art de la fugue, Brice Cauvin, 2013
Mémoires d’une jeune fille dérangée, Keren Marciano, 2010
Non ma fille tu n’iras pas danser, Christophe Honoré, 2008
Trivial, Sophie Marceau, 2006
Les amants de Mogador, Souel Benbarka, 2000
La dilettante, Pascal Thomas, 1998
Berlin Niagara, Peter Sehr, 1996
Cousin, cousine, Jean Charles Tacchella,1975, Nomination pour l’Oscar de la meilleure actrice de l’année
Ma nuit chez Maud, Eric Rohmer, 1968

Télévision
Scènes de ménages (prime-time L’Album de famille), 2014
Mongeville (épisode 4) de Bruno Garcia, 2014
Toi que j’aimais tant d’Olivier Langlois, 2014
Jusqu’au dernier de François Velle, 2014
Hitchcock by Mocky : Demande en mariage de Jean-Pierre Mocky, 2013
La main passe, Thierry Petit, 2011
Ange de feu, Philippe Setbon, 2005
Passes troubles, Serge Meynard, 2005
Et plus si affinités, Lorenzo Gabriele, 2004

Théâtre
Les yeux ouverts, Marguerite Yourcenar, théâtre du Chêne Noir, Avignon off, 2015
L’amour, la mort, les fringues, Danièle Thompson, Théâtre Marigny. Popesco, 2011
Opening night, Jean-Paul Bazziconi, Tournée, 2010
L’allée du roi, Jean-Claude Idée, Théâtre Daunou, 2009
L’allée du roi, Jean-Claude Idée,, De François Chandernagor, Tournée, 2008
La ménagerie de verre, Christophe Thiery, Studio des Champs-Elysées-Tournée, 1998
Qui a peur de Virginia Woolf ? – Pierre Constant, 1997

Informations complémentaires

Invitée Lettres d’Automne 2010 & 2012