Rachid Koraïchi | Confluences

Illustrateur, Plasticien

Crédit Photographique :
©Roumagnac

Illustrateur, Peintre et plasticien, Rachid Koraïchi est né à Aïn-Beïda, en Algérie. Il est diplômé de l’École nationale supérieure d’Alger, de l’École nationale supérieure des arts décoratifs de Paris, de l’École nationale supérieure des beaux-arts de Paris et de l’Institut d’urbanisme de l’académie de Paris.
Né en Algérie en 1947, dans la région des Aurés, Koraïchi appartient à une famille de tradition soufie. Cet élément est d’importance pour comprendre le lien sacré qu’il entretient avec l’écriture et les signes. Dès son plus jeune âge, son regard d’enfant parcourt, sans encore la lire, l’écriture arabe présente dans la demeure familiale sur des parchemins ornés d’enluminures, dans de vieux livres décorés d’arabesques.
On parle d’écriture passion pour évoquer l’œuvre de Koraïchi. Cette écriture passion s’entend en plusieurs sens. Elle s’explique par l’intérêt de l’artiste pour les textes de la tradition mystique, textes dont il reprend des bribes dans son œuvre. Elle s’explique aussi par le travail croisé accompli avec ses amis Mahmoud Darwich, Mohamed Dib, Bencheikh, mais aussi René Char et Michel Butor, montrant ainsi que les cultures s’enrichissent et se nourrissent de leur rencontre.

Site Personnel

Bibliographie

(Extrait)
Il a notamment illustré et publié :

Le Testament de l’ennemi (Etel Adnan, Rachid Koraïchi, éd. Mensa, Madrid),
L’Hymne gravé (Mahmoud Darwich, Rachid Koraïchi, éd. Mensa, Madrid),
Salomé (Michel Butor, Rachid Koraïchi, éd. Édidart, Genève),
Cris-écrits (Nicole de Pontcharra, Pierre Restany, Rachid Koraïchi, Éditions de Lassa, Bruxelles),
Une nation dans l’exil (Mahmoud Darwich, Hassan Massoudy, Abdelkebir Khattibi, Rachid Koraïchi, éd. Fondation Shoman, Amman),
L’Enfant-jazz (Mohammed Dib, Rachid Koraïchi, éd. Mustapha Orif, Alger, réalisation Franck Bordas, Paris)
Lettres d’argile (Nicole de Pontcharra, Roxane Hodes, Rachid Koraïchi, éd. Corinne Maeght, Nîmes),
La Poésie arabe : petite anthologie (Farouk Mardam-Bey, Abdallah Akkar, Rachid Koraïchi, éd. Mango Jeunesse et Institut du monde arabe, 1999)
Koraïchi : portrait de l’artiste à deux voix (entretien avec Nourredine Saadi) suivi de Signes et indigo, une œuvre éphémère de Rachid Koraïchi (Jean-Louis Pradel, éd. Cérès et Actes Sud).

Oasis, Éditions Actes Sud Beaux Arts, 2016
Maîtres Invisibles, Édition Actes Sud Beaux Arts, 2016
Une nation en exil, Éditions Actes Sud Beaux Arts, 2010
Les ancêtres liés aux étoiles, Éditions Actes Sud Beaux Arts, 2008
Anthologie de poésie arabe contemporaine, Édition Actes Sud Junior, 200
Cinq fragments du désert, Éditions Actes Sud Beaux Arts, 2007
L’oracle du Prince, Éditions Hors Commerce, 2005
La Bouqala, avec Mohamed Kacimi, Éditions Thierry Magnier, 2004
Les sept dormants, Éditions Actes Sud Beaux Arts, 2004
La poésie algérienne, Éditions Mango, 2003
Couleurs de l’invisible, avec Sylvie Germain, Éditions Al Manar, 2002

Informations complémentaires

Invité Lettres d’Automne 2006