Robert Solé | Confluences

Ecrivain

Robert Solé est né le 14 septembre 1946 sur les bords du Nil au Caire, dans une famille chrétienne d’origine syrienne. Après des études au Lycée franco-égyptien d’Héliopolis puis au Collège des Pères jésuites du Caire, il obtient le baccalauréat franco-égyptien, puis le baccalauréat français à Notre-Dame de Jamhour (Liban). Il arrive en France en 1964.

Diplômé de l’Ecole supérieure de journalisme de Lille, Robert Solé devient rédacteur au quotidien Nord-Eclair à Roubaix de 1967 à 1969. Il entre en 1969 au journal Le Monde. D’abord rédacteur à la rubrique religieuse, il est correspondant à Rome (1974-1980) puis à Washington (1980-1983), avant de devenir chef du service Société (1983-1989), rédacteur en chef (1989-1992) et directeur adjoint de la rédaction (1992-1998).

Médiateur du journal de 1998 à 2006, il est directeur du supplément littéraire du journal, « Le Monde des livres » de 2007 à 2011. Entre 2006 et 2011, il signe un billet quotidien en dernière page. Il a publié son dernier billet dans le numéro du Monde du 28 février 2011.

En parallèle de sa carrière de journaliste, Robert Solé est romancier et essayiste. Dans ses ouvrages, il se fait le chroniqueur de l’Égypte ancienne et moderne. Attentif aux soubresauts de l’Histoire, il veut transmettre au lecteur la mémoire de cette civilisation ancienne auréolée de gloire et de mystère. « J’ai du plaisir à manier des mots et à raconter des histoires ». Sa passion pour l’écriture remonte à son plus jeune âge. « Quand j’étais tout petit, je lisais les journaux à la maison, je découpais des livres. J’ai toujours eu envie d’écrire », raconte-t-il.

En 1992, son premier roman Le Tarbouche remporte le Prix Méditerranée tout étant bien accueilli du public. Il publie ensuite quatre romans aux éditions du Seuil : Le Sémaphore d’Alexandrie (1994), La Mamelouka (1996), Mazag (2000) et Une soirée au Caire (2010).

De son expérience de journaliste, il garde un souci de rigueur, de véracité, ainsi qu’un sens aigu du détail. Quand il écrit, le romancier en lui sait inventer un monde imaginaire, jouer avec les odeurs, les sons, les émotions. Cette démarche créative s’accompagne d’une recherche plus formelle sur les lieux, les mœurs, les pratiques qui viennent se greffer autour des principaux thèmes du roman. Ainsi, La Mamelouka conte l’histoire de Doris, une femme dont les talents de photographe finissent par surpasser ceux de son mari dans l’Égypte archaïque du XIXe siècle.

Robert Solé écrit aussi des essais ou récits historiques, en particulier sur l’expédition de Bonaparte (Les Savants de Bonaparte, Le grand voyage de l’Obélisque, Bonaparte à la conquête de l’Egypte) et l’Egypte contemporaine (Le Défi terroriste, Le Pharaon renversé, 18 jours qui ont changé l’Egypte). Enfin, il est le co-auteur de plusieurs ouvrages, en particulier La Pierre de Rosette (avec Dominique Valbelle, Seuil, 2001), Fous d’Egypte(avec Jean-Pierre Corteggiani, Jean-Yves Empereur et Florence Quentin, Bayard, 2005) et L’Egypte d’hier en couleurs (avec Max Karkégi, Chêne, 2008).

« Aujourd’hui je me considère Français, estime Robert Solé. J’ai refait toute ma vie en France. Ma femme et mes enfants sont Français. La langue française est pour moi une identité, pour ne pas dire une patrie, même si je ne renie pas mes racines égyptiennes. Elles constituent cette autre partie de moi-même que j’ai essayé de redécouvrir, de comprendre, d’approfondir », affirme l’écrivain, interrogé à propos de sa double culture.

Fervent défenseur de la francophonie, Robert Solé a participé à la création de l’Université française d’Égypte, qui, depuis octobre 2002, accueille des étudiants francophones pour les aider à devenir trilingues en leur enseignant le français à côté de l’anglais et de l’arabe.

Bibliographie

Hôtel Mahrajane, Seuil, 2015
Sadate, Perrin, 2013
Billets, Seuil , 2012
Champollion, Perrin, 2012
Le Pharaon renversé, 18 jours qui ont changé l’Egypte, éditions Les Arènes, 2011
La Vie éternelle de Ramsès II, éditions Seuil, 2011
Une soirée au Caire, éditions Seuil, 2010
L’Égypte d’hier en couleurs, avec Max Karkégi, 2008
Fous d’Égypte, avec Jean-Pierre Corteggiani, Jean-Yves Empereur et Florence Quentin 2005
Bonaparte à la conquête de l’Égypte, éditions Seuil, 2004
Le Grand voyage de l’obélisque, éditions Seuil, 2004
Voyages en Égypte, avec Marc Walter, 2003
La Pierre de Rosette, avec Dominique Valbelle 2001
Dictionnaire amoureux de l’Égypte, éditions Plon, 2001
Mazag 2000
Les Savants de Bonaparte, éditions Seuil, 1998
L’Égypte, passion française, 1997
La Mamelouka 1996
Le Sémaphore d’Alexandrie 1994
Le Tarbouche, éditions Seuil, 1992 (réédition aux Points, 2009) – prix Méditerranée
Le Défi terroriste, 1979
Les Nouveaux chrétiens, 1975

 

Informations complémentaires

Invité Lettres d’Automne 2011