Sébastien Bournac | Confluences

Metteur en scène

Crédit Photographique :
Christine Cabirol

Formé au Cours d’Art Dramatique de Marianne Valéry (Lot-et-Garonne).
Après des études de lettres à l’Ecole Normale Supérieure, il travaille de 1997 à 1999 comme collaborateur artistique et littéraire au Théâtre National de la Colline et au Théâtre des Amandiers de Nanterre où il a été aussi assistant à la mise en scène de Jean-Pierre Vincent.
Il débute comme metteur en scène dans le théâtre universitaire où il monte plusieurs spectacles parmi lesquels Les Bonnes de Jean Genet, Sallinger de Bernard-Marie Koltès (remarqués et primés dans plusieurs festivals, à Nanterre, Casablanca) …
Pour sa première mise en scène professionnelle, il est invité à créer Le Sas de Michel Azama au Théâtre d’Agen (1999).
De 1999 à 2001, il est engagé au le Théâtre National de Toulouse comme assistant de Jacques Nichet sur plusieurs spectacles.
En 2001, Jacques Nichet lui confie la responsabilité artistique et pédagogique de la 3ème promotion de “L’Atelier Volant” avec laquelle il s’engage dans la création d’un diptyque à partir de l’œuvre de Pier Paolo Pasolini : Anvedi ! une fantaisie poético-musicale (co-mise en scène avec Anne Fischer), et Pylade, une tragédie politico-fantasmatique (2002).
En 2003, il crée la Compagnie TABULA RASA et propose en tournée régionale L’Héritier de village de Marivaux (été 2003) puis M[arivaux].#Suite fantaisie (2004/05) créé à partir d’une résidence au Théâtre de Cahors.
Depuis septembre 2005, la compagnie TABULA RASA est associée au Théâtre de la Digue. Mise en chantier de la création de Music-hall de Jean-Luc Lagarce qu’il propose d’abord dans une première version au Théâtre de Cahors en octobre 2005, puis reprend dans une nouvelle mise en scène au Théâtre Sorano (Toulouse) en février 2007, et en tournée (saison 2007-08)
En 2007, il met à profit l’espace de liberté que propose le Théâtre de la Digue avec le Laboratoire de recherche et d’expérimentation pour tester les prémices d’un nouveau projet, Fièvres (titre provisoire) à partir de textes de Christophe Huysman, Miquel Barcelo, Heiner Müller… et prépare pour la saison 2008-09 une mise en scène de La Peur dévore l’âme de Rainer-Maria Fassbinder.
Soucieux de développer une pédagogie théâtrale et de mener des actions de sensibilisation auprès de tous les publics, il s’implique fortement dans la politique culturelle du Théâtre de la Digue (en dirigeant des ateliers pour de jeunes apprentis comédiens, des amateurs et pour des enseignants).
Il dirige aussi régulièrement des lectures de textes dramatiques et poétiques, notamment à l’Espace Culturel Croix-Baragnon (Toulouse) où il est, depuis 2004, artiste associé sur un cycle de lectures.
Dans ce cadre, pour affirmer la nécessité fondamentale de faire découvrir aux spectateurs les écritures contemporaines, il crée en 2005 avec la metteur en scène Virginie Baes le Collectif “Mauvaises Herbes” qui propose, chaque mois, une lecture publique (mise en voix et en espace) d’œuvres théâtrales du XXIème siècle (Les Extravagances du XXIe siècle).
Parallèlement à ses activités artistiques, Sébastien Bournac mène depuis 2003 un travail de formation théâtrale théorique en classes préparatoires aux grandes écoles.

Informations complémentaires

Invité Lettres d’Automne 2007