Véronique Ovaldé | Confluences

Auteur

Crédit Photographique :
Jean-Luc Bertini

Véronique Ovaldé est romancière et éditrice chez Points. En 2000, elle publie son premier roman, Le Sommeil des poissons, aux éditions du Seuil. Suivront ensuite, notamment, Les hommes en général me plaisent beaucoup (Actes Sud, 2003) ou encore Déloger l’animal (Actes Sud, 2005).
Elle rejoint les éditions de l’Olivier en 2008 avec Et mon coeur transparent, prix France Culture-Télérama. En 2009, Ce que je sais de Vera Candida reçoit le prix Renaudot des lycéens, le prix France Télévisions et le grand prix des lectrices de Elle. Depuis, elle a publié Des vies d’oiseaux en 2011 et La Grâce des brigands en 2013. Son dernier roman, Soyez imprudents les enfants, est paru en 2016 aux éditions Flammarion. Elle écrit également pour la jeunesse aux éditions Actes Sud Junior.

Sources : site des éditions de l’Olivier

Bibliographie

Extrait
Soyez imprudents les enfants
, Ed. Flammarion, 2016
Quatre cœurs imparfaits, avec Véronique Dorey, Ed. Thierry Magnier, 2015
Paloma et le vaste monde, avec Jeanne Detallante, Ed. Actes Sud junior, 2015 (Pépite du livre 2015, Catégorie Album – Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil)
La Grâce des brigands, Ed. de l’Olivier, 2013
Des vies d’oiseaux, Ed. de l’Olivier, 2011
Ce que je sais de Vera Candida, Ed. de l’Olivier, 2009 (Prix Renaudot des lycéens 2009 – Prix Roman France Télévisions 2009 – Grand prix des lectrices de Elle 2010)
Et mon cœur transparent, Ed. de l’Olivier, 2008 (Prix France Culture-Télérama 2008)
La Très Petite Zébuline avec Joëlle Jolivet, Ed. Actes Sud junior, 2006
Déloger l’animal, Ed. Actes Sud, 2005
Les hommes en général me plaisent beaucoup, Ed. Actes Sud, 2003 ; rééd. Ed. J’ai lu, 2006
Toutes choses scintillant, Ed. L’Ampoule, 2002 ; rééd. poche Ed. J’ai lu, 2005
Le Sommeil des poissons, Ed. Seuil, 2000

Nouvelles
La Salle de bains du Titanic, Ed. J’ai Lu , 2012

Actualités

confluences_ovalde_veronique_soyez_imprudents_les_enfantsAlors qu’elle a 13 ans, Atanasia Bartolome a comme une révélation devant une toile du peintre Roberto Diaz Uribe. Elle découvre qu’il est un cousin de son père et souhaite savoir ce que cherche à lui dire ce peintre, qui a disparu un jour comme tous les ancêtres Bartolome. La jeune fille décide de partir elle aussi explorer le vaste monde.

Soyez imprudents les enfants de Véronique Ovaldé, édition Flammarion, août 2016

A participé à :

  • Lettres d'Automne 2016