Yasmine Ghata | Confluences

Auteur

Crédit Photographique :
Yasmine Ghata ©Christine Tamalet

Yasmine Ghata est née en France en 1975. Elle a étudié l’histoire de l’art à la Sorbonne et à l’école du Louvre. Spécialisée dans les arts de l’Islam, elle a travaillé dans le milieu de l’expertise des objets d’art. Son premier roman La Nuit des calligraphes, consacré à sa grand-mère, a connu un grand succès. Traduit en treize langues, il a été couronné par le prix de la découverte Prince Pierre de Monaco, le prix Cavour (Italie), et le prix Kadmos (Liban).
Après La nuit des calligraphes (Fayard, 2004), et Le târ de mon père (Fayard/Feryane, 2007), Yasmine Ghata continue de remonter le fil de sa généalogie avec Muettes, son troisième roman qui commence avec la mort de son père quand elle n’a que 6 ans.
Sa mère, romancière s’enferme presque immédiatement dans l’écriture et le déni et refuse de dire tout haut la mort et le deuil. L’enfant se crée alors un univers dans lequel son père est encore vivant, parti pour un long voyage.

Bibliographie

  • La dernière ligne, éditions Fayard, 2013
  • Muettes, éditions Fayard, 2010
  • Le târ de mon père, éditions Fayard, 2007
  • La nuit des calligraphes, éditions Fayard, 2004 ; Livre de Poche, 2006

Informations complémentaires

Invitée Lettres d’Automne 2011